MFR de Rumengol MFR de Rumengol
Route du Cranou
29590 Le Faou
Tél. 02 98 81 93 07 - 02 98 81 96 19
eMail mfr.rumengol@mfr.asso.fr
MFR de Rumengol
Presse
2012 - 2013
Départ à la retraite de la documentaliste

 
La MFR de Rumengol perd un de « ses piliers » : Guylaine Lore, arrivée dans l'établissement en janvier 1997, a pris une retraite bien méritée après des années de « bons et loyaux services ». Chargée de gérer le CDI, elle donnait aussi des cours d'arts plastiques (et de packaging) aux BTS, encadrait les sorties et était l'interlocutrice privilégiée de la presse. Elle s'acquittait de sa tâche auprès des élèves avec fermeté et beaucoup d'ouverture d'esprit. Ses collègues lui ont offert un pot de départ et lui ont souhaité une bonne continuation.

 
Article du Télégramme - 16 juillet 2013
Stages à l'international : Les BTS partent pour plusieurs semaines!
Australie, USA, Canada, Malte....

Les 1ère année du BTS Technico-commercial sont partis pour plusieurs semaines de stage à l'étranger.
Cette année les destinations sont : l'Autralie, USA, Canada, Irlande, Malte, Royaume-uni.

Suivez les aventures des jeunes sur la page facebook qu'ils vont animer :

https://www.facebook.com/pages/BTS-TC-Rumengol-stages-international/117326395012069

La page du site des stages à l'étranger de la MFR :
www.mfr-rumengol.com/page-131-stages-a-l-etranger.html
Le Télégramme - 4 juin 2013

Des perspectives encourageantes
Article Ouest-France

 

Benjamin a été bien accueilli et fera sa prochaine rentrée à la MFR de Rumengol.

Samedi, c'était journée portes ouvertes à la Maison familiale rurale (MFR) de Rumengol. Les inscriptions en seconde sont déjà plus importantes à cette époque qu'elles ne l'étaient à la rentrée dernière. On se souvient qu'alors l'établissement manquait d'élèves ; les perspectives pour cette année sont donc encourageantes.

Présent avec sa mère samedi, Benjamin a été satisfait de l'accueil. Il vient d'une classe de Terminale de la Croix-Rouge de Brest et souhaite quitter un cursus purement scolaire. La formation en alternance semble correspondre à son attente et il intégrera donc à la rentrée la classe de BTSA technico-commercial.

L'internat sera la bonne solution pour ne pas revenir chaque soir à la maison...

Ouest-France - 31 mai 2013


Des portes ouvertes courues
Article de presse


L
ors des journées portes ouvertes de ce week-end, l'équipe pédagogique, Edmond Fossey, président, et Gery Schaap, trésorière, ont renseigné les personnes intéressées par les formations dispensées dans l'établissement : diplômes de la vente (Bac pro, BTS) en alternant étude dans l'établissement et situations sur le terrain. Les effectifs sont en hausse et une étude pour mettre en place une formation continue diplômante à la rentrée est en cours. Contact au 02.98.81.93.07.
Le Télégramme - 30 mai 2013
2nde Pro vente : Voyage détude en Anjou
Article de presse

Des Noyantais en voyage d'étude
Article de presse


 
La MFR de Rumengol accueillait, la semaine dernière, un groupe d'élèves de la MFR de Noyant (Tourraine). 23 élèves de seconde Ventes et services à la personne ont visité le Finistère : découverte économique, touristique, historique et gastronomique. Jeudi, les jeunes Tourangeaux ont partagé un goûter avec les aînés du Club des Jonquilles qui les ont aidés à remplir un quizz inspiré de leur séjour sur Le Faou, le Finistère et la Bretagne. L'ambiance était chaleureuse et les gagnants ont remporté des produits bretons.

 
Le Télégramme - 24 avril 2013
Remise des diplômes 2012

Les élèves et anciens élèves de la MFR de Rumengol ont reçu leur diplôme, lors d'une cérémonie présidée par Laurent de Turpain, directeur. Certains ont acquis le DNB (brevet), d'autres le Bepa ventes, le bac pro ventes ou le BTSA technico-commercial (ces derniers, ayant quitté l'établissement l'année dernière, sont revenus spécialement pour l'occasion). Avant de se quitter, tout le monde a partagé un pot convivial.
 
 
Le Télégramme - 5 avril 2013
Des BTS font découvrir Le Télégramme
 
Après la formation théorique, place à la pratique ! À partir d'aujourd'hui et pour toute la semaine, les 46 étudiants en BTS Technique de commercialisation de la Maison familiale et rurale de Rumengol, iront à la rencontre des habitants du pays de Châteaulin, pour leur faire découvrir Le Télégramme et le portage à domicile.
Le Télégramme - 18 mars 2013
Action professionnelle d'un groupe de BTS
Voir Zinédine Zidane. Le rêve va se concrétiser !

Samedi, à l'Espace nautique de Lanvéoc, s'est déroulé le repas-spectacle organisé par cinq étudiantes de la Maison familiale de Rumengol (Le Télégramme du 22 février). Objectif atteint pour Laura, Célia, Hélène, Rozenn et Maïna, qui escomptaient pouvoir reverser 1.000 € à l'association Fée du bonheur, dont le but est de réaliser les souhaits d'enfants malades. 130 entrées ont été enregistrées, dont celles de 30 enfants, qui ont rapporté 1.200 €.

Mission accomplie

Mission rondement menée donc pour les cinq jeunes filles, qui organisaient cette soirée dans le cadre de leur formation. Mais surtout une grande satisfaction personnelle : l'argent va contribuer au voyage d'un enfant à Madrid, en Espagne, à la rencontre de Zinédine Zidane. De Fée du bonheur, Louis Gotland, son président, en parle avec passion. Née en 1994, l'association brestoise compte aujourd'hui une vingtaine de membres. Depuis 2002, elle réalise le souhait d'enfants malades et organise de petites fêtes à l'hôpital, dans le cadre d'une convention passée avec le CHU.

Le Télégramme - 27 février 2013

Les terminales s'envolent en pays anglophone pour 1 mois
Malte, Pays de Galles, Angleterre

Dans le cadre de leurs études, une partie des terminales bac pro vente de la MFR de Rumengol (13 lycéens sur 19) s'envole ce week-end pour un stage d'un mois en pays anglophone (Pays de Galles, Malte...). Ils vont travailler dans des auberges de jeunesse ou des commerces afin de perfectionner leurs connaissances de la langue anglaise. Ils ont fait toutes les démarches pour trouver leur stage et bénéficient d'une bourse du programme européen Léonardo, qui couvre leurs frais de voyage et d'hébergement.

Le Télégramme - 22 février 2013
 

Enfants malades. Le pari de cinq étudiantes

De gauche à droite : Roger Calvarin, Célia, Hélène, Laura, Michel Corre (adjoint chargé des associations), Rozen, Mahina, Jean-Pierre Ogon (chef du service technique), réunis à l'espace nautique, mercredi, pour les derniers préparatifs du dîner-spectacle.



C'est le pari de Célia, Hélène, Laura, Rozen et Maïna : réussir à rassembler 1.000 € pour réaliser le rêve d'un enfant malade, en partenariat avec l'association Fée du bonheur.

Dîner-spectacle le 23 février

Pour réunir cette somme, les cinq étudiantes en BTS technico-commercial à la Maison familiale de Rumengol, encadrées par deux de leurs professeurs, ont mis sur pied un dîner-spectacle à l'espace nautique de Lanvéoc, qui se déroulera le 23 février. Tous les ingrédients d'une grande soirée sont réunis. Au programme, à partir de 19 h, des danses tahitiennes et modernes par l'Amicale laïque, orchestrées par Marie Horellou pendant le repas exotique, concocté par le traiteur d'une grande surface de Camaret. Coquilles de crabes, poulet curry, salade de fruits composent le menu adultes, tandis que salade piémontaise, jambon, charcuteries, fromage, tartelette sera au menu des enfants. L'animation sera assurée par Roger Calvarin. Les inscriptions sont prises dès à présent, et ce jusqu'au 16 février.

Pratique Réservations au 06.11.44.26.09 ou au 06.31.17.99.13. Tarifs : adultes, 15 €; (emporté, 12 €), enfants 5 €.

Le Télégramme - 8 février 2013

Un tournoi de foot au profit de Fée du Bonheur
Guillaume Garo, Maxime Bihannic, Anthony Boezennec, Joris Dagorn, AlanLe Grand et Maxime Guillou, les porteurs du projet.


Les étudiants de BTS 1 de la Maison familiale rurale (MFR) de Rumengol doivent réaliser, dans le cadre de leurs études, un projet d'action commerciale. Guillaume Garo, Alan Le Grand, Maxime Bihannic, Anthony Boezennec, Joris Dagorn et Maxime Guillou ont choisi d'organiser un tournoi de sixte de football qui aura lieu au Juvénat de Châteaulin, le 28avril, à partir de 10h. L'argent reccueilli sera reversé à l'association Fée du Bonheur, à Brest, qui a pour vocation d'aider des enfants hospitalisés ou handicapés à réaliser un rêve (par exemple aller à EuroDisney).

Financer le rêve de deux enfants

Les six étudiants aimeraient réunir assez d'argent pour financer le rêve de deux enfants. Pour cela, il faut que 80 équipes soient engagées dans le tournoi, avec une participation de 40 EUR chacune. Un service de snack et buvette et une tombola seront proposés au public. Ils ont déjà deux lots prestigieux: un billet sur un bateau de la Brittany Ferries et le maillot d'un joueur du Stade brestois, Geoffroy Dernis, parrain de l'association Fée du Bonheur. Ils espèrent trouver des mécènes pour les autres lots et surtout que beaucoup de «footeux» répondront à leur appel. L'entrée au tournoi sera gratuite pour les spectateurs qu'ils espèrent nombreux.

Contact Tél.06.62.73.04.93 Courriel : tournoi. sixtechateaulin@gmail.com
 

Le Télégramme - 24 janvier 2013

Projet BTS : Les BTS mobilisés pour les enfants malades
Ce projet permet l'acquisition de maturité dans l'idée de poursuivre leurs études


Cécilia Schmidt, Maïna Denes, Rozenn Étienne, Hélène Pinto et Laura Rognant (absente) travaillent d'arrache-pied à l'organisation de leur spectacle, qui aura lieu à l'espace nautique le 23 février à Lanvéoc.


La Maison familiale rurale de Rumengol forme, entre autres, des BTS technico-commerciaux. Au programme des étudiants , en plus d'un stage obligatoire à l'étranger qui permet l'ouverture de relations pour le futur, il leur est demandé d'aider au financement d'une association par le biais de l'organisation complète d'une manifestation. Ce projet permet l'acquisition de maturité dans l'idée de poursuivre leurs études en école de commerce en Europe.

Un spectacle le 23 février

Cécilia, Maïna, Rozenn, Laura et Hélène, de Lanvéoc, Hanvec et Pont-de-Buis, ont décidé le montage et la présentation d'un spectacle de danses tahitiennes (en totale indépendance de l'association de danses tahitiennes de la commune) et modernes à l'espace nautique de Lanvéoc, le 23 février. Les bénéfices retirés seront versés à l'association Fée du bonheur, qui réalise les voeux des enfants malades. S'il leur reste à trouver des sponsors pour la fourniture des denrées alimentaires comme pour celle des tee-shirts, le soutien de Lanvéoc-sports pour la préparation repas, de la mairie pour le matériel, et de la société Loc Armor pour le chauffage leur est déjà acquis.

Le Télégramme - 18 janvier 2013
 

Projet communication d'un groupe de BTS : Une soirée «Années 80»
Communication. Une soirée «Années 80»

Anthony Boezennec, Guillaume Garo, Maxime Guillou et Maxime Bihannic espèrent que le succès sera au rendez-vous, le projet étant noté.

D
ans le cadre de leur première année d'étude en BTS technico-commercial, les étudiants de la MFR de Rumengol doivent réaliser un projet d'initiative et de communication. Anthony Boezennec, Guillaume Garo, Maxime Guillou et Maxime Bihannic organisent une soirée «Années 80», demain, au Via-Note, à Châteaulin. Les quatre étudiants ont porté le projet de A à Z. Tout d'abord, il a fallu trouver une entreprise, d'où prospection auprès de diverses structures; puis  analyser les besoins et cibler la clientèle actuelle et potentielle; ensuite, choisir une animation et contacter des partenaires, réaliser la publicité, et enfin, organiser la soirée. «Cette expérience nous a permis de découvrir toutes les étapes de réalisation d'un projet commercial, mais aussi de travailler en équipe et de perfectionner notre autonomie». D'autres groupes ont organisé des séances de jeux vidéos, des rencontres de jeux bretons...
 
Le Télégramme - 17 janvier 2013
Alternance. Un atout pour l'entreprise et le stagiaire
AG 2012 - Article du Télégramme

 

Jeudi soir, la MFR de Rumengol a tenu son assemblée générale. Les rapports ont été présentés par Christian Coquil, président, et Edmond Fossey, trésorier, en présence de Laurent de Turpain, directeur, du personnel, des parents d'élèves.

Des partenariats renouvelés

La MFR de Rumengol propose des formations en alternance dans le secteur de la vente (préparation au Bac pro et au BTS) et une préparation et validation du Toeic (test of english for international communication). Le projet d'établissement a été présenté: développement de la formation continue (certificat de qualification professionnelle produits biologiques et CQP fruits et légumes: habilitations octroyées; licence professionnelleen partenariat avec Lesneven...), partenariat avec la MFR de Saint-Méen-le-Grand (35) et de Guilliers (56)...
L'effectif croît régulièrement, les travaux de rénovation sont terminés et l'établissement propose des conditions de travail optimales ainsi qu'un hébergement haut de gamme. Un débat sur la formation par alternance a suivi l'assemblée générale avec la participation de Karine Poder-Norroy, directrice du CMB du Faou, et Jean-Emmanuel Guidoux, directeur départemental des ventes du Télégramme, qui développe un partenariat avec la MFR depuis quelques années. Il en ressort que l'alternance permet des stages longs qui donnent la possibilité de juger «en situation» les futurs collaborateurs. Ils permettent également aux professionnels de «partager concrètement leurs expériences» et de créer des vocations. L'assemblée a partagé le pot de l'amitié avant de se séparer.

Le Télégramme - 22 décembre 2012

Les Maliens en visite
Article du Télégramme.
Image

Laurent de Turpain, directeur de la MFR de Rumengol, et Edmond Fossey, trésorier, ont accueilli Magan Maïga, directeur des Maisons familiales du Mali, et Amadou Senou, président de l'Union nationale des MFR du Mali.


 
La première MFR du Mali date de 1996, il y en a actuellement douze et huit sont en projet dans les deux ans à venir. Elles proposent une formation longue de deux ans et une formation courte de 3 à 6 mois (concernant essentiellement les femmes). Des jardins pédagogiques, utilisés pour la production familiale et la vente, permettent de développer des techniques pour améliorer la production.
Amadou Senou, président de l'Union nationale, et Magan Maiga, directeur des Maisons familiales du Mali, ainsi que huit formateurs, répartis dans différentes MFR du secteur, sont venus en mission durant deux semaines en Bretagne. «Il s'agit de voir ce qui peut être reproduit au Mali, échanger sur les difficultés et les perspectives», a déclaré Magan Maïga. «La difficulté essentielle est la reconnaissance du système de formation par l'État afin de pouvoir bénéficier de l'appui par les pouvoirs publics. Pour cela, il faut d'abord posséder nos propres bâtiments (3.000€ de matériaux, la main-d'oeuvre étant réalisée par les parents)».

Solidarié sans faille

Les étudiants de Rumengol sont solidaires de ces démarches et organisent, chaque année, des manifestations afin d'aider au financement des projets maliens. Ils ont été très intéressés par la présentation faite par MM. Maïga et Senou.


Le Télégramme - 23 novembre 2012
Image

Salon de la mobilité : Les étudiants ont adhéré
Article du Télégramme.


Les îles (Malte, Seychelles...) ont fait rêver bon nombre d'étudiants.

L'ouverture sur le monde, la pratique de l'anglais sont de plus en plus demandés par les entreprises et par les jeunes eux-mêmes. C'est pour répondre à cette attente que la MFR de Rumengol multiplie les séjours à l'étranger dans ses différents cursus. Les étudiants de BTS effectuent ainsi un stage en entreprise (cinq semaines à trois mois) en fin de 1ere année dans plusieurs pays anglophones: États-Unis, Angleterre, Seychelles, Malte, Australie, Suède, Pays-Bas...

Vendredi, ceux qui sont revenus en septembre, organisaient un Salon de la mobilité afin de témoigner de leurs expériences. Plus de 300 élèves des MFR de Saint-Renan, Pleyben, Lesneven... sont ainsi venus s'informer sur les possibilités de stages à l'étranger. Si les îles et les États-Unis ont, bien sûr, intéressé nombre de jeunes, les séjours en parc d'attraction ou à la ferme en ont passionné d'autres. Bref, tout le monde est reparti satisfait et les étudiants sont fiers d'avoir exposé leur expérience et leur progrès en anglais.

Le Télégramme - 20 novembre 2012
Modernisation de la MFR. Des Vendéens s'informent
Article du Télégramme

Les 22 délégués vendéens ont été impressionnés par la qualité des travaux réalisés.


Une délégation des MFR de Vendée a visité différents établissements finistériens afin de s'inspirer des travaux réalisés: accessibilité, réhabilitation ou agrandissement des bâtiments. Des administrateurs des MFR de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Saint-Michel-Mont-Mercure, Talmont-Saint-Hilaire, L'Hébergement, Saint-Fulgent, Venansault et Saint-Martin-de-Fraigneau ont ainsi découvert les établissements de Plabennec, Poullan-sur-Mer et Rumengol afin d'échanger avec les responsables. Ils ont été accueillis par Vincent Mathieu, directeur de la fédération des MFR 29 et Christian Coquil, président de la MFR de Rumengol.

Le Télégramme - 17 novembre 2012
Visite d'une vice-présidente de la Région
Article du Télégramme du 30 octobre 2012

Marie-Pierre Rouger, vice-présidente de la Région en charge des lycées (3eà gauche), a visité avec intérêt les nouveaux locaux de la MFR de Rumengol.

Marie-Pierre Rouger, vice-présidente de la Région en charge des lycées, a terminé sa visite de rentrée des lycées à la MFR de Rumengol. Son Tro Breizh lui a permis de faire le point sur les investissements réalisés avec l'aide de la Région. Modernisation et réorganisation du bâtiment historique, réhabilitation et isolation par l'extérieur du bâtiment pédagogique, construction d'un internat (HQE, panneaux solaires, récupération de l'eau de pluie...): des travaux qui ont donné «un coup de jeune» à l'établissement et qui permet aux jeunes qui le fréquentent d'étudier et d'y vivre dans des conditions exceptionnelles.

1,6 M€ d'euros sur quatre ans

La région a participé à hauteur d'1,6M€ d'euros sur quatre ans pour les travaux, le mobilier, les équipements. Les projets éducatifs sont aussi soutenus par le dispositif Karta. Marie-Pierre Rouger a déclaré trouver «intéressante la démarche des MFR, qui permettent, par leur implantation forte dans le territoire, de donner une chance aux jeunes, non seulement au niveau scolaire avec l'alternance mais aussi au niveau personnel, en en faisant des citoyens responsables par une ouverture sur le monde et la transversalité des projets pédagogiques». La MFR forme, cette année, 135élèves, les préparant au bac pro ventes ou au BTS technico commercial.
 
Les étudiants à l'heure européenne
Semaine de l'Europe


Amélie et Bastian (première bac pro) ont apprécié la découverte économique des pays et les informations sur les pays de l'est.


Cette semaine, les étudiants de la MFR de Rumengol ont «voyagé» en Europe, sous la houlette de Joanna Bryant. Un animateur du conseil régional est venu expliquer le fonctionnement de l'Europe. Une exposition complétait les informations données: être citoyen européen, action de l'Europe dans la vie quotidienne, enjeux de l'élargissement... De plus, chaque élève s'est informé sur un pays qu'il a présenté aux autres et un mini-jeu, consistant à placer le plus rapidement possible capitales et drapeaux, permettra au gagnant de recevoir un bon d'achat. Mais l'Europe, c'est aussi la culture (découverte de l'espagnol et de l'allemand, Internet vu par les pays européens...) et la découverte de la gastronomie anglaise (fish and chips), italienne (osso bucco et pâtes), espagnole (paella), allemande (choucroute) et slovène (carbonade). Le sport n'a pas été oublié et les élèves se sont intéressés aux sports pratiqués dans divers pays lors de leur cours d'EPS. Les étudiants préparent maintenant leur voyage au Sial (Salon international de l'agroalimentaire), à Paris.

Le Télégramme - 12 octobre 2012
 
La rentrée des BTS 2ème année... après un stage à l'étranger
Article du Télégramme


Les 28 élèves de Joanna Bryant ont amélioré leur niveau d'anglais durant l'été.

Comme tous les ans, les étudiants en BTS 2 technico-commercial vente de la MFR de Rumengol ont passé une partie de l'été (six semaines à trois mois) à effectuer un stage dans un pays anglophone pour clôturer leur première année.

En immersion totale

En immersion totale, dans des structures accueillant du public (auberge de jeunesse, restaurants, parcs d'attraction, centre de vacances, école de langues...), l'objectif est de leur permettre d'améliorer leur connaissance de la langue anglaise. Ce stage compte pour la note finale, car ils doivent en faire une présentation orale lors de leur examen final. Certains ont travaillé dans des structures commerciales (exportation de thons, vente d'enseignes...), ce qui leur a également permis d'acquérir des compétences en vente. Les destinations sont variées: Angleterre, pays de Galles, mais aussi États-Unis, Australie, Suède, Pays-Bas, Malte, Seychelles... Tous ont vécu une expérience très positive: amélioration de la compréhension, progrès dans la pratique orale de l'anglais... Certains ont connu quelques déboires au niveau du travail demandé ou des conditions de logement, mais aucun ne regrette son séjour, certains envisagent même de repartir après l'obtention de leur diplôme, soit poursuivre des études, soit travailler à l'étranger. À noter que l'établissement possède l'habilitation comme centre d'examen du TOEIC (test of english for international communication), pour ses élèves.

Le Télégramme - 12 septembre 2012
 
C'est la rentrée!
Article du Télégramme


L'équipe des formateurs est stable depuis plusieurs années et la MFR est dirigée par Laurent de Turpin (à droite).

La MFR de Rumengol dispense des formations en alternance (les élèves passent la moitié de leur temps en stage, ce qui leur permet de se créer un réseau) dans le domaine de la vente: préparation au Bac Pro ventes en 3 ans et BTS technico commercial. Les travaux de rénovation de l'établissement se sont terminé en juin: internat neuf, CDI refait, salle de cours plus performante, salle de phoning, foyer, réfectoire.... Tout a été conçu pour que les élèves prennent plaisir à travailler dans un environnement opérationnel et agréable, adapté au handicap et aux normes HQE.

Si le personnel a déjà fait sa rentrée depuis lundi, l'arrivée des élèves commencera lundi et s'échelonnera jusqu'au 10 septembre. Il reste quelques places en seconde Bac pro, il est possible d'intégrer la formation dans les semaines à venir. À noter, un taux de réussite de 87% aux derniers examens et un taux d'insertion dans le monde du travail de 90% à 3 mois.

Comme tous les ans, des journées d'intégration sont prévues à la rentrée.

Le Télégramme - 25 août 2012